Monsieur le Président de l’organisation internationale du travail (OIT)

Vous connaissez certainement les problèmes courant en Iran : la plupart des grands syndicats (ITF, IUF, ITUC, CGT)  ont informé des graves atteintes aux droits des travailleurs en Iran.

Une lettre de protestation a circulé dans les syndicats : syndicat des travailleurs nei shekar haft tapeh, syndicat des travailleurs vahed, Association des travailleurs bargh va felezkaran, Association libre des travailleurs en Iran, syndicat des travailleurs du bâtiment peintre et décoration, Comité d’organisation des Syndicats Libres, Comité de Coordination pour aider à organiser les syndicat,  syndicat des travailleurs Boulanger à saghez, travailleurs à Iran Khodro, Association  des enseignants Guild.

Les soussignés et d’autres militants syndicaux ont été victimes de répression sans fondement juridique,  certains, tentant de protéger leur famille ont été forcés à l’exil ; à plusieurs reprises, par lettre et en sollicitant des rendez-vous, nous avons tenté d’attirer l’attention du représentant de l’ILO sur l’ampleur de cette catastrophe.

Pendant cette période, nous étions soutenus par l’OIT, mais malheureusement les mesures préconisées n’ont pas eu les effets escomptés sur le régime Iranien.

Les lois du travail ne sont pas respectées: les contrats de travail temporaire et les contrats signés en blanc continuent. Le salaire du travailleur est très bas et ne correspond pas au niveau de vie, ces salaires ne sont pas payés à temps, parfois des mois plus tard.

La création d’alliances indépendantes pour les syndicats a été interdite, les grèves et protestations qui sont le résultat de cette violation de la loi aboutit seulement à la  répression, comme la prison, la torture et l’expulsion du travail.

D’influents militants syndicaux sont en prison. D’influents syndicalistes comme vahed et nei shekar haft tapeh sont en prison ! Le régime de la république islamique Iran va à l’encontre du cadre légal international ; de fait le régime Iranien profite du manque de fermeté de la communauté internationale et poursuit une politique de répression honteuse.

Nous demandons, comme chaque année, que vous fassiez pression sur le régime islamique pour respecter les lois de l’OIT et libérer immédiatement les syndicalistes, travailleurs, enseignants et d’autres opposants du régime islamique en Iran.

Et si le régime islamique ne respecte pas les lois de l’OIT vous leur donnez un grand ultimatum, afin que les représentants actuels soient exclus de votre organisation.

Nous espérons que l’organisation internationale du travail (OIT) prenne ses responsabilités en défendant les lois et règles mêmes de cette organisation.

Dans l’attente de vos interventions, nous vous présentons, Monsieur le Directeur général,  l’expression de notre considération distinguée.

International Alliance in support of workers in Iran

A group of workers vanward exile /Suisse

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: